RAYON SUD

Vibrato & notes furtives

La note ultime de B.B King

Le guitariste américain B.B. King, légende du blues et source d’inspiration pour de nombreux musiciens, s’est éteint à l’âge de 89 ans. Il avait été hospitalisé au début du mois à Las Vegas à la suite de problèmes de déshydratation. B.B. King, de son vrai nom Riley B. King, était considéré comme l’un des plus grands guitaristes de tous les temps.

Avec plus de 50 albums à son actif, il est notamment célèbre pour des tubes devenus des classiques comme « Three O’Clock Blues », « The Thrill is Gone » ou « Rock me baby ». La légende du blues avait tenu à continuer ses tournées jusqu’à la fin de l’année dernière. Mais il avait été pris d’un malaise en octobre pendant un concert pour cause d’épuisement et de déshydratation, ce qui avait entraîné l’annulation du reste de sa dernière tournée. Depuis quelques mois, B.B. King, diabétique, souffrait de graves problèmes de santé. Début mai, il avait annoncé qu’il recevait des soins médicaux à domicile dans sa résidence de Las Vegas.

A l’annonce de sa mort, les hommages de musiciens qu’il a inspirés se sont multipliés. « B.B., n’importe qui pourrait jouer des milliers de notes et ne pas pouvoir exprimer ce que tu disais en une seule. Repose en paix », a écrit le chanteur guitariste Lenny Kravitz sur Twitter. « Repose en paix B.B. King, l’un des meilleurs guitaristes de blues, peut-être le meilleur. Il pouvait plus faire en une seule note que n’importe qui », a twitté le chanteur canadien Bryan Adams.

17 mai 2015