RAYON SUD

Vibrato & notes furtives

Articles de la rubrique ‘Mémoire’

James Dean jeune à jamais

Il aurait eu 88 ans hier, 8 février. Il a trouvé la mort à l’âge de 24 ans sur la route de Salinas (Californie), au volant de sa Porsche 550 Spyder affectueusement surnommée Little Bastard.
Ce jour-là, passionné d’automobile, James Dean compte s’aligner au départ d’une course, malgré l’interdiction par contrat des producteurs de ses derniers films. Parti tôt de son domicile à Los Angeles, avec pour passager son mécanicien Rolf Wutherich, il est arrêté par un contrôle de police et reçoit une contravention pour excès de vitesse. Il repart, toujours en roulant assez vite, de peur d’arriver en retard à la course.
Après avoir roulé presque 4 heures, James Dean traverse la petite ville de Cholame. À ce moment-là, un étudiant, Donald Turnupseed, arrive de la route 41 au volant d’une Ford Sedan. James Dean, lui, est sur la US Highway 466. La Ford Sedan coupe la priorité à la Porsche 550 qui arrive à bonne allure mais sans plus (90 km/h selon les experts). James Dean voit l’autre voiture, mais ne s’arrête pas, il ne freine même pas ; il tente de la contourner, sans succès. Les deux voitures se percutent, la Porsche est fracassée côté conducteur.
James Dean meurt sur le coup. Son mécanicien, après avoir heurté le tableau de bord, est projeté hors de la voiture. Il décèdera en 1981, après avoir connu plusieurs tentatives de suicide. L’autre conducteur s’en sort avec quelques hématomes. La mort de l’acteur fut annoncée à 17h59 exactement, il était âgé de 24 ans. En cette année 2015, il aurait donc 84 ans. Mais pour ses fans d’hier et d’aujourd’hui, devenu un acteur mythique, il reste éternellement jeune. Quant à sa voiture, l’histoire n’en reste pas là : Little Bastard devait aussi entrer dans la légende à la suite d’une série de faits troublants évoqués ici.

9 février 2019 by Sam

L’embarquement de Madame Royale

Elle était la fille aînée de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Marie-Thérèse Charlotte (1778-1851), dite la Dauphine ou Madame Royale, fut la seule rescapée de la prison du Temple où elle demeura enfermée pendant trois ans. Elle n’apprendra la mort de ses parents et de son jeune frère Louis-Charles que lors de sa libération, en 1795, par le gouvernement du Directoire.

Embarquement  de la duchesse d'Angoulême

Embarquement de la duchesse d'Angoulême à Pauillac - Jean-Antoine Gros, 1818.

Plus tard, l’orpheline du Temple deviendra une figure majeure de la reconquête du royaume par son oncle le comte de Provence, futur Louis XVIII, dont elle épousera le fils, le duc d’Angoulême. Durant l’Empire, elle les suivra en exil en Russie et en Pologne.
Au lendemain de l’abdication de Napoléon survient la Restauration. Nombre de monarchistes préconisent l’accession au trône de la dernière enfant du roi martyr. Pour Lamartine, “la duchesse d’Angoulême était le sentiment dans la cause de la Restauration”. Et Napoléon lui-même la considérait comme “le seul homme de la famille”, au détriment du prétendant à la couronne. Mais, en vertu de la loi salique, c’est bien celui-ci qui montera sur le trône. Jusqu’au retour de l’Aigle et les Cents jours. D’où un nouvel exil, en Angleterre cette fois.Dans la nuit du 1er au 2 avril 1815, à l’approche des troupes napoléoniennes dans la région de Bordeaux, Marie-Thérèse embarque à bord d’une frégate anglaise amarrée dans l’estuaire de la Gironde. Un épisode que le peintre Antoine-Jean Gros a immortalisé dans cette vaste composition intitulée L’Embarquement de la duchesse d’Angoulême à Pauillac. Marie-Thérèse, entourée de plusieurs fièdles, était alors âgée de 37 ans. Ironie de l’Histoire, au même endroit 37 ans plus tôt (le 25 mars 1778), le marquis de Lafayette s’était embarqué à bord de la Victoire afin de rallier les Amériques.

24 août 2018 by Sam