RAYON SUD

Vibrato & notes furtives

La Porsche maudite

jamesdean_porsche

À l’occasion du 59e anniversaire de la mort de James Dean le 30 septembre 1955, nous évoquions ici les circonstances de l’accident qui coûta la vie à l’inoubliable interprète de Giant, À l’est d’Eden et autres classiques du cinéma. Poursuivant les recherches sur internet, on constate que l’histoire de Little Bastard (le surnom donné à sa Porsche 550 Spyder) ne s’arrête pas là. Au même titre que la Facel Vega de Camus, elle est entrée dans la légende noire de l’automobile après une série de faits pour le moins troublants.
Ainsi, Georges Barris, préparateur de la voiture de Jimmy, rachète l’épave 2500 $. Il se fracture la jambe quelque temps plus tard. Peu après, le même Barris revend le moteur et la transmission à deux médecins, Troy McHenry et William Eschrid. Mais, alors que les deux amis se font la course sur la route, la situation leur échappe et c’est l’accident. L’un meurt en percutant un arbre après avoir perdu le contrôle de sa voiture, tandis que l’autre est sérieusement blessé dans sa sortie de route. La série noire se poursuit avec la vente des pièces détachées. Les pneus, encore en très bon état, sont également revendus par Barris. L’acheteur a un accident peu de temps après.
Plus tard, deux jeunes essayent de voler l’épave de la voiture mais l’un d’eux, s’ouvre le bras à cause d’un morceau de métal déchiqueté. Plus tard, un autre homme est blessé en essayant de voler le siège du conducteur couvert de sang. Enfin, Barris décide de cacher la voiture, qui est récupérée par la California Highway Patrol pour l’exposer à titre d’exemple sur les accidents de la route.
La première exposition a connu un désastre. Un incendie se déclare détruisant toutes les voitures aux alentours dans le local et seule cette voiture en sort indemne. Lors de la deuxième, dans un lycée, la voiture tombe et casse la jambe d’un étudiant. Sur la voie menant à Salinas, le camion qui transporte le véhicule a un accident et le conducteur est blessé. À deux autres reprise, la voiture descendra des camions sans causer d’accidents graves, mais en brisant le pare-brise d’un véhicule.
Finalement, en 1959, ce fut la dernière exposition de la voiture en onze pièces, car en 1960 elle disparut mystérieusement avec le camion dans lequel elle était. On n’a plus jamais revu Little Bastard. Mais, aux dernières nouvelles, et on y reviendra plus tard, la célèbre marque automobile envisage la construction d’une réplique, version modernisée de ce modèle.

18 novembre 2014