RAYON SUD

Vibrato & notes furtives

Nos deux rois René

Deux livres portant  le même titre sur des sujets différents. Ce n’est pas si rare et l’on pourrait sans doute dénicher dans les collections d’éditeurs de multiples exemples. Mais ces deux-là font particulièrement vibrer notre corde sensible puisqu’il s’agit de jazz et de cyclisme. Commençons par le plus récent, une biographie de René Utreger signée Agnès Desarthe
“Pianiste génial, formé à Chopin et inspiré par Charlie Parker, René Utreger a joué avec les plus grands, de Lionel Hampton à Stan Getz, en passant par Dizzy Gillespie, Lester Young et Chet Baker. Il enregistre avec Miles Davis la bande originale du film Ascenseur pour l’échafaud et l’accompagne en tournée dans les plus prestigieuses salles d’Europe. Il apporte aussi son talent incomparable à l’aventure yéyé, aux côtés de Sacha Distel et de Claude François.

Mise en page 1

Ce livre est le roman vrai d’une vie flamboyante. Parti de rien, René Urtreger atteint les sommets. Il connaît tous les excès et toutes les audaces, côtoie la gloire comme les enfers.
Agnès Desarthe raconte cette aventure comme un roman. Son talent unique en fait un livre inoubliable (éditions Odile Jacob).” Une critique avisée de cet ouvrage est à lire sur le site du magazine Jazz Hot www.jazzhot.net

Mais pour nous jusqu’à présent, le seul, l’unique Roi René était le champion cycliste René Vietto célébré par un autre champion de la littérature, Louis Nucéra.

leroirene_nucera

Publié pour la première fois en 1976, ce livre a été réédité par La Table Ronde dans la collection La petite Vermillon. Il constitue le plus bel hommage que l’on puisse lire à René Vietto, cette figure légendaire des Tours de France de l’entre-deux-guerres.

Souverains dans leur domaine respectif, ils méritaient sans doute un titre… royal.

10 février 2017