Tags

,

Share it


Littéralement prodigieux le son que Hank Mobley tire de son instrument. Une tonalité soyeuse et cuivrée que l’on reconnaîtrait entre mille, comme du reste celle de tous les grands solistes.